Envoyer à un ami

Rapport Star Finder 2019 du 21 juillet au 04 août

Voici le rapport des 2 séjours Star Finder du 21 juillet au 04 août et ma vison de ces 2 semaines en tant qu'éducatrice. Voir descriptif détaillé

Rapport Star Finder 2019 du 21 juillet au 04 août

Voici le rapport des 2 séjours Star Finder du 21 juillet au 04 août et ma vison de ces 2 semaines en tant qu'éducatrice. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

1re semaine du 21 au 28 juillet avec 13 participants dont 10 adolescents et 1 enfant avec problèmes moteurs dus à une maladie neurologique.
4/5 adolescents se connaissaient déjà et avaient décidé de s’inscrire sur le même séjour.
Excellente ambiance avec un groupe très motivé et des passionnés de l’astronomie, investis dans toutes les activités, scientifiques comme extra-scientifiques.
Les plus âgés ont facilement pris soin des plus jeunes et les « anciens » ont parfaitement intégré les « nouveaux ».

2e semaine du 28 juillet au 04 août avec 5 participants dont 3 adolescents. Un seul était vraiment intéressé par le sujet mais ils ont tous apprécié leur séjour.

Le Projet

Les 2 semaines ont été très différentes avec des attentes complètement opposées.

La majorité du groupe de 13 participants connaissait déjà bien l’astronomie et 2 d’entre eux avaient amené leur télescope.
2 soirées à l’observatoire étaient prévues : une le mardi et une le vendredi. Le transit d’exoplanète du mardi a échoué et la météo du vendredi nous a contraint à remplacer le transit par une soirée au planétarium.

L’organisation de la soirée d’observation du lundi a été compliquée et j’estime qu’elle a été un échec pour les participants et les animateurs :

  • Le matériel n’a pas pu être installé proprement avant la nuit car tout le monde participait à la veillée qui s’est terminée à 22h15.
  • Les 2 participants qui avaient leur propre télescope n’arrivait pas à s’en servir et nous n’avons pu apporter le support nécessaire car j’avais monté 3 autres télescopes en parallèle que je n’avais pas eu le temps de régler avant.
  • Benoit n’a pas pu apporter son support sur cette partie technique puisqu’il n’a pas la connaissance nécessaire.
  • 4 participants ne savaient pas lire la carte du ciel et reconnaître les constellations. J’ai fait une formation express en parallèle pour qu’ils puissent profiter de la soirée.
  • La soirée d’observation n’avait pas été préparée par manque de temps et d’organisation et je n’observe pas assez régulièrement pour me contenter d’aller animer la fleur au fusil une soirée avec 5 télescopes.

En conséquence et pour les prochaines soirées, j’ai appliqué quelques principes pour éviter ce genre de situation :

  • Préparer les télescopes de jour.
  • Se contenter d’un télescope OSI en complément de ceux des participants. 1 télescope pour 4 participants est suffisant.
  • Adapter le planning pour inclure une AS de connaissance du ciel et de préparation de la soirée AVANT l’animation.

La soirée d’observation de la semaine suivante s’est beaucoup mieux passée malgré les soucis techniques rencontrés :

  • le ciel s’est dégagé tardivement et il a fallu tenir les participants pour éviter qu’ils aillent se coucher avant minuit.
  • Le boîtier de commande du GOTO coupait constamment. Nous avons fini par comprendre que le cordon d’alimentation avait un problème. Nous l’avons réparé depuis.
  • Le moteur semblait fatiguer et j’étais inquiète concernant son bon fonctionnement mais il s’agissait tout simplement d’un manque de puissance de la batterie qui avait besoin d’être rechargée. Les participants étaient à ce moment là tous couchés.
  • Le réticule du viseur polaire n’est plus éclairé, ce qui rend la manipulation un peu plus compliquée.

Cette 2e semaine, Jehan a très rapidement appris à monter le télescope et à faire la mise en station. L’installation du matériel est maintenant simple pour moi. Nous n’avons malheureusement pas eu une météo favorable pour observer de nouveau, que ce soit ma 1re semaine ou la 2e semaine, notamment pour monter la caméra.

L’autre point que j’aimerais souligner est la gestion du matériel. Dés le début du séjour, il faut noter et étiqueter ce qui appartient à OSI et ce qui appartient à Maxime et aux animateurs pour rendre le rangement et la gestion du retour du matériel plus facile pour les derniers partis.
J’ai aussi passé pas mal de temps à faire du tri et j’ai retrouvé 2/3 jours avant la fin des documents qui auraient pu nous servir.

Enfin j’aimerais souligner les difficultés rencontrées avec les parents participants et accompagnants.

Point de vue logistique, l’organisation était bien meilleure que l’année dernière, me donnant des conditions favorables à la préparation des animations qui méritent d’être adaptées en fonction de la motivation, de l’âge et du niveau du groupe.
L’équipe est toujours aussi motivée et motivante et je suis personnellement boostée par une bonne relation avec les personnes de l’observatoire et Maxime.

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également