Envoyer à un ami

Rapport des séjours STAR FINDER été 2020

50 jeunes ont participé aux séjours du 5 juillet au 9 août. Voir descriptif détaillé

Rapport des séjours STAR FINDER été 2020

50 jeunes ont participé aux séjours du 5 juillet au 9 août. Voir descriptif détaillé

Menez à bien d'incroyables projets scientifiques !
Des voyages scientifiques qui changent le monde
Des aventures hors du commun, des projets réels pour le développement durable

Introduction

La grande thématique des exoplanètes a enthousiasmé les participants comme les encadrants. La culture scientifique a primé sur les données scientifiques cette année.

Le Projet

Le but de ce séjour est d’initier les participants à l’astronomie (reconnaître les constellations, utiliser un télescope, comprendre ce que nous observons...) et de participer au programme de sciences participatives sur l’amélioration des connaissances des exoplanètes (Exoplanet Transit Database).

Le public

Chaque semaine a été remplie en terme d’inscrits, ce qui a permis le présence de deux éducateurs toute la saison (5 semaines).

Les tranches d’âge se sont assez bien réparties sur l’ensemble des semaines. A noter qu’il est toujours difficile de s’adapter quand les âges ou les connaissances préalables sont très différents. L’équipe a souvent fait des sous-groupes, cependant, il aurait été opportun d’en faire davantage .

JPEGJPEGJPEG

Les encadrants

Grégory a pu apporter,pendant 3 semaines, ses connaissances pointues en optique et imagerie, ainsi que son expérience de professeur. Elise (1 semaine) et Stephen (3 semaines), présents pour leur troisième saison, ont pu apporter leurs expériences des séjours de l’ONG, de l’utilisation des instruments, de la thématique spécifique des exoplanètes, de leur culture en astronomie et de leurs liens étroits avec l’observatoire. André, durant une semaine, a transmis son expérience en animation, et son parcours scientifique lui a permis d’accompagner Grégory sur les créneaux scientifiques. Enfin, Manu a amené sa riche expérience d’animateur, sa culture astronomique et son matériel.
Ainsi, il a été souligné la complémentarité des profils, et l’importance de tuilage entre les équipes sur le terrain.

Les activités hebdomadaires

Les principales activités scientifiques ont été :
- Rappel de notre adresse cosmique
- la compréhension des différentes méthodes de détection des exoplanètes
- le cycle de vie d’une étoile
- le parcours du système solaire à l’échelle à Saint-Luc
- Observations en soirée
- Utilisation des télescopes
- Préparation du bivouac et nuit en bivouac
- Soirée à l’observatoire. Selon la météo, planétarium, observations, transit d’exoplanète.
- Apprendre à reconnaître les constellations


Les activités en fonction des semaines

Le programme n’étant pas figé à la semaine, les encadrants, les participants et bien entendu la météo, influent sur les activités. D’autres exemples d’activités menées :
- Imagerie de planètes (Jupiter et Saturne) ou de Galaxie (M51)
- Traitement des images
- Prise de données pour faire une courbe d’exoplanète
- Activité autour de notre positionnement sur Terre, et notre responsabilité face à la crise écologique, partir ailleurs ou rester ?
- Activité sur la chaîne optique d’un télescope et d’une lunette
- Observation du soleil à l’observatoire
- Création d’un système d’exoplanètes
- Mise en station d’un télescope
- et c’était quand même le moment de regarder la comète Neowise !!!
La vie sur le centre étant aussi au cœur du séjour des participants, il y a eu également des grands jeux, des veillées, et certains ont participé à la cuisine.

JPEGJPEGJPEG


Le bilan scientifique

Le bilan scientifique est maigre. Nous comptions sur l’observatoire et sur notre matériel pour détecter des transits déjà connus, et ainsi participer à l’affinage des données les concernant. Hélas, la météo, beaucoup de contraintes techniques (chez nous et à l’observatoire) nous poussent à repenser notre méthode pédagogique pour obtenir des données. Nous avons pu réaliser une approximative demi-courbe le dernier soir de l’été.
Le vrai apport de ce séjour, pour l’instant, est la culture scientifique autour de l’astronomie et spécifiquement des exoplanètes. Les jeunes sont déjà très enthousiastes simplement à manipuler librement le matériel, à poser des questions, à parler des concepts scientifiques de cette science en pleine expansion. un point positif est le bivouac et la nuit à la belle étoile. Cette immersion est toujours un, si ce n’est le point fort de la semaine.
Le partenariat avec l’observatoire est une grande chance, car nous y sommes toujours très bien accueillis et les séances sont de grandes qualités. Cependant, il s’avère difficile de leur demander de faire des transits. A nous de nous organiser pour être le plus autonomes possible avec une formation approfondie de toute l’équipe sur ce point et de tester de manière très précise tout le matériel en anticipant les pannes les plus probables (avec du matériel surnuméraire).

Transit Wasp-163b / 06-08-2020
Voici la courbe la plus évocatrice que nous ayons obtenue. La courbe (ligne) a été rajoutée pour donner une idée de ce qu’est un transit, mais ne correspond que peu aux points réels. Les deux petites pointes de chaque côté du pallier bas (passage de l’exoplanète devant son étoile) correspondraient à l’accumulation de luminosité de l’étoile et de son reflet dans la planète toute proche. Pour l’instant, pas de quoi publier nos résultats...

Le bilan pédagogique

Globalement, l’approche pédagogique a été satisfaisante, au regard des bilans des éducateurs et des participants. Notre grand potentiel d’amélioration est de trouver un protocole simplifié pour amener rapidement les participants à la prise de données des transits. Ceci de manière très souple car les créneaux de détections (caractéristiques du passage de l’exoplanète devant son étoile, météo...) sont très contraignants.
Il est également possible de rediriger le programme vers un autre sujet, comme la pollution lumineuse.
Enfin, il est nécessaire que nous mettions en place encore plus de mesures permettant au groupe astro une meilleure récupération le matin, car elle n’est pas toujours respecter par les autres groupes.
Il a été aussi remonté par les participants, que les grands jeux auraient pu être plus sportifs !

JPEGJPEGJPEG

Matériel

L’apport du matériel du Centre Provence a été un vrai plus. Aujourd’hui, nous sommes assez équipés en matériel, cependant, il y a beaucoup de maintenance à réaliser d’ici la prochaine session.

A explorer

Il a été relevé que le site de vente en ligne ne parlait pas forcément de tous les points positifs du séjours (observatoire et bivouac notamment).

Le Projet de Recherche

Améliorer la connaissance des exoplanètes

A voir aussi



Nos partenaires

Voir également